dimanche 20 novembre 2016

Aborder la mycologie avec les enfants I

Avec les premières pluies d'automne, les champignons commencent à pousser jusqu'aux premières gelées. Comestibles ou non, ils intéressent généralement les enfants.
Autrefois classés parmi les végétaux, ces êtres vivants forment en fait un règne distinct, ni métal, ni animal (au sens "métazoaire" )

Je me propose, dans ce billet, de vous donner des ressources et des idées pour aborder la mycologie avec les enfants. Toutes les idées abordées ici ont été mises en pratique au sein de l'école ou avec Pauline en IEF tout récemment.




Pour commencer cette étude à la manière Montessori, un petit récit de l'histoire du règne des "Fungi" (c'est le nom du règne des champignons) me semble approprié.
Celui que j'avais présenté en 2014 aux enfants est tiré d'un ouvrage d'une éducatrice Montessori américaine, Priscilla Spears. Son livre "Kingdoms of Life Connected" (que l'on peut se procurer sur son site big picture) présente chaque règne avec des récits de type Montessori plus ou moins complexe selon l'âge des enfants.

Je m'en suis donc inspirée pour faire un récit aux enfants.

"Aujourd'hui, je vais vous parler d'un groupe d'être vivants à part. Ce ne sont pas des animaux, mais ce ne sont pas des plantes non plus. Vous connaissez certains représentants de ce groupe: les champignons. Les scientifiques les ont mis dans un groupe que l'on appelle un règne et ils l'ont appelé le règne des "Fungi". Ce mot signifie "champignons" en latin.
Quand les champignons sont apparus, c'étaient des êtres unicellulaires qui vivaient dans l'eau. Les autres êtres unicellulaires se nourrissaient soit en fabriquant directement leur nourriture à partir du gaz carbonique de l'air grâce à l'énergie du soleil, la photosynthèse, soit en entourant leur proie de leur corps et en les incorporant, la phagocytose. [ à noter que lorsque j'ai fait ce récit, nous avions énormément parlé des cyanobactéries et du mécanisme de la photosynthèse lors des suites du 2ème grand récit. Pour la phagocytose, j'avais utilisé un schéma pour que les enfants visualisent le phénomène.]"
"Les tout premiers champignons, eux, ont trouvé le moyen un substance chimique, une enzyme,  capable de "digérer" la nourriture proche d'elle, puis d'absorber la "soupe nutritive" ainsi obtenue en l'absorbant comme une éponge.
Cette caractéristique des fungi est vraiment importante car, grâce à cela, ils jouent un grand rôle dans le cycle de la nature. La plupart des champignons décomposent des restes d'êtres vivants déjà morts. Ils sont donc des "recycleurs" de la nature avec les autres êtres vivants décomposeurs.

Plusieurs familles composent ce règne.
Les chytridiomycètes forment la famille la plus ancienne. La plupart vivent dans l'eau douce et ils sont parfois unicellulaires. Certains vivent à l'intérieur d'un grain de pollen. Ils sont souvent parasites et peuvent causer des maladies. Actuellement, beaucoup de grenouilles d'Australie meurent à cause d'un champignon de ce groupe. Mais d'autres espèces de ce groupe aident les animaux ruminants comme la vache ou la chèvre à digérer l'herbe correctement."

Une espèce de chytridiomycète
Spizellomycete March AD 2.0. Culture: Dr. David Midgley. 400x magnification

"Le groupe des zygomycètes contient surtout des moisissures, comme la moisissure noire du pain ou celle des fruits."

Une moisissure vue au microscope
CDC/Dr. Lucille K. Georg [Public domain], via Wikimedia Commons


"Le groupe des gloméromycètes est extrêmement important pour la vie sur la terre. Ces petits champions forment un alliance avec les plantes. Ils se fixent sur leurs racines et par leur capacité à absorber, ils apportent de l'eau et des minéraux indispensables à la plante. En retour, celle-ci apporte du glucose nécessaire au champignon. Les 2 êtres vivants s'aident l'un l'autre, c'est une symbiose. Les gloméromycètes forment des petites boules autour des racines de leurs hôtes, ce qui explique leur nom (latin: glomus: pelote)".

Gigaspora margarita sur des racines de Lotus japonicus.
Photo de Mike Guether trouvée sur Wikipédia 

"Les 2 dernières familles sont celles que vous connaissez le mieux puisqu'on y trouve les champignons que vous pouvez voir et ramasser en forêt ou dans les jardins. Les basidiomycètes et les ascomycètes appartiennent  à une même grande famille. A la différence des autres, il produisent des spores de 2 types différents. Il faut que 2 spores de 2 types différents s'unissent pour former un nouveau champignon.
Les basidiomycètes regroupent tous les champignons à chapeau que nous connaissons bien. Ils forment eux aussi des symbioses avec les racines des arbres."

2 champignons de la famille agaricus - basidiomycètes

"Les ascomycètes ont des formes plus curieuses, parfois en forme de coupe ou de boules. Dans cette famille, on trouve des espèces beaucoup plus petites mais très utiles à l'Homme: les levures utilisées pour fabriquer la bière et pour fabriquer le pain."

Une vesse de loup perlée (ascomycète)


Après ce récit (accompagnée de schéma et de photos, on prendra le temps avec les enfants d'observer
la structure d'un champignon traditionnel (un basidiomycète) et de donner le vocabulaire.


Ce sera l'occasion de préciser que ce que nous appelons "champignon" n'est en fait qu'une partie de l'organisme entier. C'est en quelque sorte la partie émergée de l'iceberg. Le champignon n'est que l'organe qu'il utilise pour faire fructifier et disséminer ses spores. le champignon en lui-même est formé des milliers de filaments plus ou moins microscopiques qui courent sous la terre et qui portent le nom de mycelium. Le champignon traditionnel n'est que le sporophore (qui porte les spores) de l'organisme. Autrefois, on l'appelait aussi carpophore (qui porte le fruit) mais cette appellation fait trop référence au règne végétal auquel on sait maintenant qu'il n'appartient pas.

musée des champignons à Saumur

Dans une autre séance, on pourra aborder la reproduction d'un champignon dikaryomycète (la famille qui contient les basidomycètes et les ascomycètes, autrement dit, ceux qui se reproduisent en émettant 2 types de spores différentes (les  + et les - ) qui doivent se rencontrer pour former un nouvel individu.)

En 2013, Clémence et une camarade s'étaient lancées dans un exposé sur les champignons après avoir commencé des recherches sur les livres, elles avaient réalisé une très jolie affiche sur le cycle de vie du champignon à l'aide d'un livre ancien. Nous avions pu reprendre cette affiche et rappeler le cycle de vie du champignon.



Si vous voulez utiliser un livre avec les enfants sur le sujet, j'ai trouvé l'autre jour un livre très bien fait aux éditions Ricochet. Il s'appelle "Chapeau les champignons" et aborde beaucoup de sujets de la mycologie.


Les illustrations d'Emilie Vanvolsem sont magnifiques et le texte accessible et de bon niveau à la fois.








Pour travailler sur le cycle de reproduction du champignons, on peut envisager de créer du matériel spécifique. Gwen, du site Crapouilloutage vous propose ainsi une nomenclature des parties du champignon.


Pour accéder au matériel de Gwen sur les parties du champignon, cliquez sur  la légende.

Elle a également réalisé un joli matériel sur le cycle du champignon.

Pour accéder au cycle du champignon du blog de Gwen, cliquez sur la légende


Pour prolonger les activités liées à la découvertes des champignons avec les enfants, nous étions bien entendu sortis en forêt pour ramasser des spécimens.
Nous avions également réalisé des sporées: il s'agit de mettre en évidence les spores (et leur couleurs) en laissant le chapeau d'un champignon 24h sur un papier (blanc, ou noir si l'on sait que les spores du champignons sont blancs - c'est indiqué dans les guides). Ensuite, on soulève délicatement le chapeau d'un coup et bien verticalement et on peut voir les spores sur la feuille, reproduisant l'emplacement des lamelles ou des tubes.

Image: "Mille et un champignons du Québec" 


Pour conserver les sporées, il suffit de plastifier avec de l'adhésif de plastification (ne plastifiez pas à chaud) ou simplement avec du scotch posé bord à bord sur tout la largeur de l'empreinte obtenue.


Voilà pour les activités que nous j'avais proposées à l'école.
Et comme ce billet commence décidément à être beaucoup plus long que je ne le pensais, je vais l'arrêter ici et proposer la suite dans le billet suivant.

Alors, prêt à aborder la mycologie avec vos enfants? Peut-être l'avez-vous déjà fait? N'hésitez pas à partager vos ressources si d'autres que Gwen on conçu du matériel sur le sujet.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire