samedi 17 septembre 2011

Géométrie: les triangles I


En 3-6 ans, l'enfant a manipulé longuement les formes du cabinet de géométrie: il les a sorties, touchées, fait tourner dans leurs cadres, il les a associées aux cartes des formes pleines, aux contours épais et fins.
Bref, il a acquis une connaissance sensorielle intime avec chaque figure. Puis, nous lui avons apporté le vocabulaire de chaque figure en leçons en 3 temps. Vers 5 ans, les enfants ont donc les pré-requis pour aborder l'étude raisonnée de la géométrie.
Mais en 6-12 ans, certains enfants n'ont pas ces pré-requis, ce qui est le cas de la quasi totalité des enfants de ma classe qui n'ont pas fait le 3-6 ans en cursus Montessori. Dans ce cas, il faut commencer par apporter rapidement cette connaissance.
Nous allons nous servir du cabinet de géométrie et nous allons commencer par les triangles, ce qui nous permettra d'aborder de nombreux travaux avec les triangles constructeurs.

Dans un premier temps, nous allons aborder les noms des triangles par rapport à leur côté: scalène, isocèle, équilatéral. Dans le tiroir des triangles, nous ne nous occuperons donc que des 3 triangles du haut. Nous sortons chaque triangle, montrons à l'enfant les relations de longueur entre les côté et donnons les noms en apportant l'étymologie de ces noms.
Nous faisons un leçon en 3 temps traditionnelle, avec cette différence que comme l'enfant sait lire, nous sortons des billets de lecture que l'enfant place sur les figures, comme prolongation du 2ème temps.
De même, nous sortons tout de suite les cartes des figures pour travailler. En effet, l'enfant de plus de 6 ans est dans une phase où il va rapidement à l'abstraction. La phase concrète est plus rapide qu'en 3-6 ans.


Nous incitons les enfants à dessiner, colorier, voire à découper ces triangles (comme avec les formes à dessin mais en utilisant uniquement le cadre pour que la forme soit parfaitement dessinée) et à écrire leur nom au dessous.

Il n'y a pas lieu d'attendre que le 3ème temps soit acquis pour passer à la suite qui va justement aider l'enfant à fixer les notions: le travail avec les barres des géométrie.

A l'aide des barres, les enfants vont fabriquer des triangles équilatéraux, isocèles et scalènes de dimensions différentes. Cela va permettre de mieux intégrer la notion. Car sinon, l'enfant à tendance à penser que seul le triangle correspondant exactement à celui du cabinet de géométrie est isocèle ou équilatéral...
Les enfants font cela en groupe ce qui permet rapidement d'avoir un tas de triangles et de voir ensemble leur caractéristique. La couleur des barres permet de se rendre compte immédiatement si les côtés sont de même longueur ou non.

  




















Quand les enfants ont terminé de fabriquer des triangles et les ont nommés, j'ai sorti la 1ère boite des triangles constructeurs et je leur ai demandé de dire comment était chaque triangle



Le lendemain, chaque enfant a repris les barres de géométrie pour fabriquer un triangle de chaque sorte puis j'ai présenté la pochette de la nomenclature de géométrie correspondant à cette étude: les triangles particuliers.
Comme dans toutes les autres nomenclatures, l'enfant trouve les dessins non renseignés et des billets à associer et des définitions à trou qu'il fait correspondre à l'image et à un billet.
Si l'enfant ne travaille que sur l'image, il se contrôle sur la frise. Si l'enfant travaille ensemble les images et les définitions, il se contrôle sur le livret.

Sibylle fabrique seule ses triangles pendant que Dya travaille la nomenclature













Enfin, quand les enfants sont à l'aise avec le vocabulaire, ils réalisent eux-même leur livret de géométrie.
Dans ma classe, les enfants avait déjà tous dessiné et colorié les triangles sur des feuilles 14 X 14 cm en début de semaine. Ils n'ont eu qu'à les reprendre. Je leur ai montré comment disposer les feuilles pour écrire au verso de la bonne feuille afin d'avoir les définitions en face des triangles correspondant.
Ensuite, ils choisissent une feuille de papier colorée que nous découpons au massicot. 2 agrafes 2 tard, chaque enfant obtient un beau livret qu'il est fier de ramener chez lui le vendredi. Voici celui de Clémence:


7 commentaires:

  1. Merci beaucoup pour cet éclaircissement, je vais vite finir mon cabinet de géométrie il ne me manque que de poser les boutons de préhensions et je vais me replonger dedans. Dis voir ta boîtes de barres géométriques où l'as-tu acheté ? Car à fabriquer j'ai bien peur de me fatiguer et de ne pas forcement obtenir un résultat qui me convient.
    Merci Beaucoup Marie-Hélène comme toujours c'est clair précis et cela semble facile. Merci.
    Christelle C.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai oublié de me relire avant d'envoyer ... Oup's il y en a des erreurs de frappe et de syntaxe...Zut enfin cela n'enlève rien au message de base. bisous.

    RépondreSupprimer
  3. Merci Marie-Hélène pour ce blog qui comme l'autre est une mine pour qui n'est pas encore formée.

    Avec tes 6-9 ans n'ayant pas suivi Montessori en 3-6, leur fais-tu une présentation sensorielle du cabinet de géométrie avant d'en passer à la géométrie à proprement parler ?

    RépondreSupprimer
  4. Ludivine, non pas de présentation sensorielle du cabinet. Il y a une présentation sensorielle du vocabulaire: côté, angle, sommet avec la leçon en 3 temps. Puis, nous présentons chaque tiroir en faisant tourner les formes dans les cadres.
    les enfants ont la possibilité de manipuler les formes dans les cadres, mais pas de présentation type 3-6 en touchant le bord et le cadre. Et une fois les formes présentées dans le tiroir, nous travaillons très vite avec les billets sur les cartes avec les contours en traits fins.

    RépondreSupprimer
  5. Un grand merci pour tout ce partage! J'avance depuis de nombreuses années à la lecture de tes billets! Je viens de fabriquer les barres de géométrie mais je ne comprends pas encore pourquoi elles ont des trous.... peux-tu m'aider? Merci d'avance!

    RépondreSupprimer
  6. bonjour Marie-Hélène,
    je découvre votre blog et vous remercie pour cet article. Je suis bien décidée à accompagner mes enfants dans leur scolarité et je vais suivre vos conseils.
    Une question tout de même, combien de temps estimez-vous nécessaire pour acquérir ces notions?
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les 3 premières (équilatéral, isocèle, scalène) cela va relativement vite. Si vous commencez à présenter les notions le lundi et travaillez régulièrement un peu chaque jour, en fin de semaine ou en début de semaine suivante, c'est acquis. On peut ensuite passer à la notion suivante sur les angles des triangles (acutangles, obtusangles, rectangles). Mais je m'aperçois que je n'ai pas écrit le suite! Je vais penser à le faire rapidement.

      Supprimer