vendredi 16 décembre 2011

Le Ruban Noir


Nous avons profité, un lundi après-midi de novembre, du beau temps sec pour sortir au jardin faire cette belle leçon. Maria Montessori l’appelait aussi « la leçon d’humilité ». Il s’agit pour l’enfant de remettre l’apparition de l’Homme sur la Terre à sa place dans la chronologie.
Depuis la 1ère Grande Leçon, les enfants ont vu 3 rouleaux qui sont des frises chrononlogiques, mais aucun d’eux n’est à la même échelle et d’autre part, le rouleau de la Vie commence 560 millions d’années avant le présent et pas à la formation de la Terre.
Le ruban permet à l’enfant de fixer l’échelle des grandeurs. Même s’il commence à avoir une idée du million avec le matériel des hiérarchies, il n’a pas encore extrapolé le milliard par rapport au million (nous non plus, d’ailleurs!)




Je commence par rappeler aux enfants la formation de la Terre, telle que nous l’avons vue au 1er récit, la « petite goutte de matière échappée du Soleil. » Nous essayons de retrouver quand cela a eu lieu. Etait-ce des milliers, des millions ou des milliards d’année avant aujourd’hui? Quand la notion de milliards d’années est trouvée, nous précisons l’âge de la terre: entre 4 et 5 milliards d’année, 4,6 milliards d’années exactement.
J’indique aux enfants que ce ruban représente la vie de la Terre depuis sa formation jusqu’à aujourd’hui. Je leur rappelle ce que nous avons vu avec les éphémérides et les rouleaux: pour mesurer le temps, nous pouvons choisir l’échelle que nous voulons. Sur le 1er rouleau de la vie, 1 cm (je montre avec mes doigts) représente 10 000 ans. Sur le ruban, le même centimètre représente cette fois un million d’années (et nous prenons le temps de nous remémorer le cube de l’unité et celui du million).
Tant que l’Homme (homo habilis) n’est pas apparu sur la Terre, le ruban sera noir. Il sera rouge à partir de l’apparition de l’Homme. J’invite les enfants à se demander quelle taille aura le ruban et quand il deviendra rouge.

Puis il est temps de scotcher l’extrémité du ruban à la poignée de la porte-fenêtre et de commencer à le dérouler








Nous voilà partis! Les enfants observent le ruban et la bobine.



Nous voici arrivés au niveau du tulipier, au milieu du jardin et toujours pas de trace de rouge. Pourtant, R. essaie de le guetter en regardant sous la bobine.




Toujours rien! Pourtant la bobine est déjà bien dévidée.



Déjà plus de 20 mètres ont été déroulés! L’extrémité est accrochée là-bas, sur la poignée de la porte. Derrière la vitre, Liv et Pauline se demandent bien ce que nous pouvons faire.



Nous sommes presque au bout du jardin et de la bobine et le ruban reste désespérément noir. Pourtant, la vie existe déjà sur la Terre!





Au bout de 46 mètres de ruban, voici enfin 2 petits centimètres et demi tout rouges!
Voilà qui frappe l’imagination des enfants! Nous, les Hommes, que la Biologie a si longtemps placés au sommet de la Création, nous ne sommes presque rien par rapport à l’Histoire de la Terre. De l’ongle, je montre le millimètre qui représente à lui tout seul la vie de l’Homme sur la Terre depuis le Néolithique et toute l’Histoire mondiale des civilisations.
Nous calculons ensemble où se trouve sur le ruban la faune d’Ediacara (600 millions d’années) qui est la plus ancienne faune pluri-cellulaire que nous ayons vue. Nous mesurons 6 mètres sur le ruban. Comme nous sommes loin de l’Homme et comme cette vie est récente par rapport à la formation de la Terre!
Après avoir pris le temps d’enrouler correctement les 46 mètres de ruban sur la bobine, nous nous réunissons pour échanger nos impressions:
« Je ne pensais pas que le ruban allait être si long! »
« Je ne pensais pas que le ruban rouge serait si petit! »
« Moi non plus! Je pensais bien qu’il allait être petit, mais pas autant, quand même! Je le voyais plutôt comme ça (en écartant les bras d’environ un mètre). »
« En fait, l’Homme, ce n’est rien du tout sur la Terre! » (réaction qui appelle évidement un commentaire de nuance de ma part entre « rien du tout » et « très récent ».) etc…
Maria Montessori a imaginé cette leçon en Inde pour un petit garçon qui se considérait très supérieur parce que les civilisations de l’Indus remontaient à 10 000 ans et qu’il pensait que sa culture était si ancienne qu’il n’avait de leçon à recevoir d’aucune autre.
A l’époque, on pensait que la terre avait 3 milliards d’année. Maria Montessori avait alors fait coudre un ruban noir de 299,99 mètres de long et 1 centimètre de blanc pour les civilisations de l’Indus. Le ruban avait été accroché à un vélo et l’éducatrice avait parcouru tout le village suivie par les enfants qui demandaient « Où est l’Homme? où est l’Homme? »

7 commentaires:

  1. Merci Marie-Hélène pour ces nouveaux articles. Ils me manquaient un peu. Cette séance est vraiment très touchante. Touchante car à travers votre récit et vos photos on comprend à quel point cet événement a pu marquer les enfants. On ressent leur étonnement lié à leur compréhension. Ceci donne envie de vivre de telle séance régulièrement.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Libellule, je te lis depuis tellement longtemps, sans laisser de com (ce n'est pas bien :-)) mais alors là je n'ai pas pu m'en empêcher car moi même devant mon écran je suis ébahie ! Finalement, c'est une leçon pour nous adultes aussi :-) Alors merci. Et BRAVO pour tout ce que tu fais. Minoucha

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ce billet récapitulatif : je me lance la semaine prochaine, j'ai enfin trouvé le ruban tant recherché !

    RépondreSupprimer
  5. Bon, vite fait, j'ai fait un essai tout à l'heure dans le jardin avant le jour J (demain, en espérant qu'il ne pleuve pas trop) et j'ai trop galéré pour rembobiner !!! Mais la bonne nouvelle, c'est que les 46 mètres tiennent dans mon jardin ! (bon, tout juste... Faudrait pas que les estimations de l'âge de la Terre changent d'ici la prochaine fois !). Encore merci pour ta présence via ce blog :)

    RépondreSupprimer
  6. ça y est, c'est fait : c'était super chouette, on a même eu droit au soleil !!! ça s'est passé exactement comme dans ton post ! Jusqu'à l'enfant qui déclare : "mais en fait, on est rien" et moi qui précise "presque" ;) Bref, Montessori, c'est trop fort ! Après ça, petite papote sur les fossiles et balade sur le terril pour aller en "cueillir" quelques uns : les enfants ont adoré cet après-midi ! J'avais envie de le partager avec toi :) Bises

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,

    Merci pour votre partage.
    Auriez-vous des pistes pour un ruban noir dans le commerce (ou à fabriquer)? Je souhaite débourser moins que ce qui est demandé sur les sites dédiés aux produits Montessori. Le ruban satin en 50 m (et 50 à 100 mm) a l'air pas mal mais n'est pas évident à trouver :)) Avez-vous cousu différents rubans entre eux? Merci de votre réponse. Stéph' parent passionné

    RépondreSupprimer